Le Séminaire de Paris
Un projet diocésain

« Confiance, il t’appelle » (Mc 10, 49), bienvenue au Séminaire

Cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris :

« Dans un diocèse, le Séminaire est l’institution que l’évêque met en place pour accompagner les candidats, pour authentifier leur appel et pour qu’ils se forment pour devenir des prêtres au sein du presbyterium (le corps des prêtres du diocèse). C’est dire que tout Séminaire est un des lieux décisifs pour l’avenir de l’Église. »

Le Séminaire Notre-Dame, une histoire, un projet

Dès le début des années 1980, Mgr Jean-Marie Lustiger, nouvel évêque d’Orléans, entouré de son successeur actuel, Mgr André Vingt-Trois, et du Père Albert Chapelle s.j. constituèrent un groupe de réflexion sur les nouvelles bases à donner à la formation des prêtres, dans le contexte de profondes mutations sociales et religieuses.

Cette formation devait être rigoureuse d’un point de vue intellectuel, mais également enracinée dans la lecture authentique de l’Écriture, et dans des études de philosophie qui permettent d’une part de recevoir la Tradition dans ses propres mots et d’autre part d’engager un dialogue paisible avec la société contemporaine.

- 1981. Nommé archevêque de Paris, Mgr Jean-Marie Lustiger envisage la création du Séminaire de Paris. Dans une société sécularisée où les vocations sacerdotales sont moins nombreuses, il souhaite proposer une formation humaine, spirituelle et intellectuelle adaptée, dans la lignée du concile Vatican II.
- 1984. La Maison Saint-Augustin ouvre ses portes. Cette année qui précède l’entrée au Séminaire est alors une proposition originale centrée sur la recherche d’une réponse spirituelle à l’appel de Dieu et d’un enracinement nécessaire au discernement.
- 1985. La première maison du Séminaire ouvre. En parallèle, un premier cycle de formation philosophique, biblique et théologique est initié à l’École cathédrale.
- 1992. L’exhortation apostolique Pastores Dabo Vobis (« Je vous donnerai des pasteurs »), charte de la formation sacerdotale, confirme les orientations prises au Séminaire de Paris.
- 1994. Le Séminaire de Paris dispose de son propre Studium. Cinq ans plus tard, il est érigé en Faculté canonique par Jean-Paul II.
- 2008. Le Collège des Bernardins est inauguré par le Pape Benoît XVI. Il accueille en son cœur la Faculté Notre-Dame où étudient les séminaristes du Séminaire de Paris.

Un chiffre : 250

Au total, environ 250 prêtres ont suivi leur formation au Séminaire de Paris depuis sa création.