Assise, entre frères

En janvier dernier, la retraite du Séminaire de Paris a pris une tonalité particulière.

C’est à Assise, que séminaristes et formateurs de Paris se sont rendus pour leur retraite annuelle en janvier. Pendant six jours, ils se sont mis à l’écoute du Père François Marie Léthel, carme, grand spécialiste de la théologie des saints qui prêchait sur le thème : « L’amour de Jésus et Marie dans la communion des saints ».
Ce temps fraternel trouvait son fondement dans la messe et les offices qui rythmaient le quotidien. Tous les repas qui faisaient honneur à la renommée de la gastronomie italienne étaient accompagnés de musiques soigneusement choisies pour favoriser le recueillement et la patience. Chacun disposait de temps libres pour prier seul ou pour découvrir les trésors artistiques et spirituels que garde la cité médiévale.
Mais tous se retrouvaient deux fois par jour autour du prédicateur pour les enseignements. Deux grands textes ont nourri ces méditations : "l’Histoire d’une âme" de sainte Thérèse de l’Enfant Jésus et "le Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge" de saint Louis-Marie Grignon de Montfort.
A leur école, aimer Jésus et Marie devient très concret, cela se vit dans le quotidien, dans l’action la plus banale envers son prochain et envers Dieu.
En outre, pouvoir s’approcher des tombeaux de saint François et de sainte Claire, c’est comme s’approcher du tombeau du Christ : le saint c’est celui qui s’offre totalement au Christ pour qu’Il foule toutes les dimensions de son être, et en fasse une terre sainte.

Sosefo Sao,
Séminariste de 4ème année en livre son souvenir.