Devenir prêtre, une vocation

Interview de Cédric Anastase, diacre au séminaire de Paris

Une équipe de France 2 est allée à la rencontre d’un futur prêtre pour comprendre ce qui l’a poussé dans cette voie.

À 27 ans, Cédric Anastase a décidé de venir prêtre. Une vocation qu’il porte en lui depuis toujours. "Quand j’étais petit, je me disais toujours, sois je serai prêtre, sois je serai prof. Je rentrais de la messe, je prenais mon petit déjeuner, je regardais Téléfoot (je suis un grand passionné de football). Ensuite, j’allais dans la chambre avec mon petit frère et on célébrait la messe" explique le jeune homme au micro de France 2.

Après des études de biophysique, à 20 ans, Cédric pousse enfin la porte du séminaire. Mais il prend vite conscience du sacrifice qu’il doit consentir. "Le jour où j’ai tenu mon petit neveu dans les bras, quand il sortait de la maternité, je me suis dit ’jamais tu n’auras d’enfant’. J’ai découvert qu’il y avait un coût au célibat. Je l’ai éprouvé dans ma chair, dans mon histoire : je ne serai pas père. Mais en même temps, je serai multi-papa. Je serai père du peuple qui me sera confié", s’enthousiasme le futur prêtre.

"Mon choix, c’est de tout donner au Seigneur (...) J’ai trouvé ma place dans le monde. Je ne doute pas de ça. Je suis bien dans ma peau, je suis bien dans mes pompes, je suis bien dans ce que je fais. Je suis heureux", conclut Cédric Anastase.

France 2, 20h - Décembre 2014