Le prêtre diocésain

Un prêtre diocésain remet son désir et sa volonté de servir Dieu et l’Église dans les mains de son évêque, qui l’associe à sa mission d’enseigner, de sanctifier et de gouverner le Peuple de Dieu dans le diocèse : les hommes et les femmes qui y vivent, y naissent et y grandissent, y passent, y travaillent ou y étudient, y souffrent et y meurent, ceux et celles qui ont oublié Dieu et ceux qui le cherchent…

Par l’ordination sacerdotale, le prêtre est configuré au Christ Tête et Pasteur de son Peuple. C’est Dieu qui l’appelle à s’offrir tout entier dans cette mission au service de ses frères. L’Église a la charge d’authentifier cet appel.

Le prêtre diocésain appartient pour toujours au presbyterium que forme l’ensemble des prêtres du diocèse. Ils vivent une communion fraternelle bien réelle, unis dans la prière et dans le service du même peuple.

Le prêtre diocésain, durant les 40 ou 50 années que durera son ministère reçoit des missions successives de son évêque. Renonçant à sa volonté propre, dans l’obéissance confiante, il avancera ainsi en sainteté à la suite du Christ, en se mettant concrètement au service du peuple pour lequel il donne sa vie.

Ainsi, il exercera son ministère dans les paroisses petites et grandes, les chapelles et les basiliques, les différentes œuvres de jeunesses, les lieux d’enseignement de la foi, les hôpitaux et les prisons, les établissements scolaires privés et publics, les lieux d’accueil des personnes pauvres ou souffrante, les aumôneries d’étudiants, les services de la Curie diocésaine, et plus largement dans tous les lieux où vivent ses contemporains.

Le prêtre diocésain peut être appelé à servir hors de son diocèse, en France ou de par le monde entier.

L’évêque, Père dans son diocèse, sait accompagner le prêtre diocésain, son collaborateur, pour qu’il puisse vivre son attachement au Christ et son service de l’Église selon ses propres richesses et selon les charismes innombrables que l’Esprit ne manque pas de répandre en tous temps.