Les huit maisons de Paris

À Paris, le Séminaire à la spécificité d’être composé de huit “maisons” situées dans le centre de Paris. Ces maisons sont, chacune, le lieu de vie (vie communautaire, liturgie, travail personnel) d’une dizaine de séminaristes (entre huit et quatorze).

Elles sont toutes situées à proximité du Collège des Bernardins, lieu d’études des candidats au sacerdoce, où se retrouvent chaque jour les séminaristes des différentes maisons pour suivre leur formation intellectuelle (Bible, théologie, philosophie, etc.)

Pourquoi les séminaristes ne sont-ils pas regroupés dans une même grande Maison comme cela se fait depuis bientôt quatre siècles ?

Cette organisation présente plusieurs avantages. Premier avantage : dès leur première année, les candidats au sacerdoce habitent des maisons situées au cœur des paroisses. Ils sont ainsi immédiatement en prise directe avec une communauté chrétienne et collaborent avec les prêtres. Deuxième avantage : les petits effectifs des maisons stimulent l’exigence de charité fraternelle et préparent à ce qui fait la vie dans un presbytère avec des confrères. La maison, par le service et l’attention mutuelle qu’elle implique, est ainsi le lieu expérimental de ce qui est le cœur de la vie de prêtre : l’apprentissage d’une vie donnée qui sait accueillir tout homme au nom de l’amour de Dieu. Troisième avantage : les petits effectifs permettent un suivi attentif de chacun.

Comment se déroulent les journées d’un séminariste ?

Chaque journée a ses particularités. Disons que, schématiquement, la matinée débute par l’office des laudes, que le séminariste prie en communauté au sein de sa Maison. Il rejoint ensuite pour les cours, le Collège des Bernardins. La journée se termine par un nouveau temps de prière (vêpres, adoration eucharistique ou complies...), parfois une rencontre communautaire, un moment de détente ou de travail personnel. Le séminariste est invité à choisir librement un temps de prière personnelle quotidienne (ce qu’on appelle oraison).

Le mercredi soir, tous se retrouvent pour le sport au collège Stanislas.

Que font-ils le week-end et durant les vacances ?

Le samedi matin est généralement consacré à des activités communautaires puis à la messe et à un repas festif. Les séminaristes sont libres l’après-midi. Le dimanche matin, ils participent à la vie de leur paroisse. L’après-midi est libre. Une fois par trimestre, tous les séminaristes d’une même maison organisent une sortie commune au cinéma, au théâtre, dans un musée, au bowling...

Les vacances – qui correspondent à peu près aux congés scolaires – comprennent chaque année une retraite commune et régulièrement un voyage avec tout le Séminaire (une année sur deux, un pèlerinage en Terre Sainte). Les mois d’été se partagent entre un service apostolique (environ un mois), un temps de détente (un mois aussi) et une retraite personnelle (une semaine).

Paris Notre-Dame du 23 mars 2000, questionnaire rédigé par Bertrand Lethu et Gilles Donada, avec l’aide de Mgr d’Ornellas, des Pères Nahmias, de Dinechin et de Cagny.