Mgr Patrick Chauvet : « Une grande variété de ministères »

Interview de Mgr Patrick Chauvet ordonné en 1980 et curé de Saint-François-Xavier.

Le diocèse de Paris, en raison de sa forte densité urbaine, de la variété de ses quartiers, de la mixité de sa population est un territoire de contrastes et de rencontres, où le défi de l’évangélisation est sans cesse renouvelé.
En quoi la mission d’un prêtre à Paris est-elle particulière ?

Paris offre une grande variété de ministères. De ce fait, une certaine adaptabilité aux différentes missions et à la population parisienne, très diverse et assez exigeante, est attendue d’un prêtre de ce diocèse. Aussi, chacun a la possibilité, selon les demandes de l’archevêque, de développer son charisme propre et de le mettre au service de sa mission.

Quel regard portez-vous sur votre propre parcours dans ce diocèse ?

Je suis un prêtre comblé et heureux. Au fil des années, j’ai eu la joie de connaître des ministères variés.

Que ce soit auprès des jeunes, au service de la formation des prêtres, comme recteur d’un sanctuaire ou comme vicaire général dans le Nord-est de Paris, j’ai vécu des expériences très enrichissantes et faites de nombreuses rencontres. Comment ne pas évoquer la venue de Benoit XVI, le successeur de Pierre, en 2008 que j’ai eu la joie de préparer. Enfin, comme curé d’une belle paroisse parisienne, je suis heureux de découvrir et de suivre la vie d’une communauté vivante, de l’accompagner et de travailler en collaboration avec des laïcs engagés au service de la Mission.

Encourageriez-vous aujourd’hui un jeune qui s’interroge à devenir prêtre à Paris ?

Oui, s’il est appelé, sans hésiter. Je suis un vrai Parisien et je pense qu’un prêtre, à Paris, aujourd’hui, ne peut être qu’heureux !