Prier au cœur de la ville

Le Père Nicolas Delafon, responsable de maison :

« Les séminaristes de Paris vivent au milieu de la ville. Pour chacun, séminaristes comme pères de maison, il s’agit d’apprendre au cœur de la ville la vie chrétienne et sacerdotale en vue de partager la mission des Apôtres. Cela passe par des choix de vie concrets qui articulent communion et solitude, présence et silence. Par ailleurs, la répartition des maisons et le lieu d’enseignement manifestent la cathédrale de Paris comme centre spirituel et symbolique. Ce centre signifie l’apostolicité de l’Église.

Les séminaristes et les formateurs doivent se garder de la fébrilité de la ville et de ses multiples sollicitations. Aussi font-ils l’apprentissage de la maîtrise ascétique de leur vie dans des conditions proches de leur futur ministère. Ce point est capital. Il requiert une prise de conscience des options à prendre : une vie plus pauvre et austère, choisie par amour du Christ, avec le silence nécessaire pour l’étude et la prière, l’organisation du temps, le respect de l’intimité de chacun pour permettre une vie de communauté objective, la transparence des relations et la confiance envers les formateurs, sans oublier la découverte de l’obéissance ecclésiale qui est inhérente à la mission du prêtre. »